Les photos publiées sur ce site ne sont pas libres de droit, pour toute utilisation veuillez me contacter

23/09/2009

La chaise




Un dossier , quatre pieds,
un pauvre mobilier
où s'asseoit le poète...
rien de plus simple en fait.


13 commentaires:

10Fraction a dit…

j'apprécie vraiment, c'est simple en apparence mais super soigné ds la réalisation

teb a dit…

Pourquoi tourne-t-il le dos à la lumière ???
Pour mieux se concentrer sur ses pensées ???
Bisous d'une qui ne rêve que de quelques jours auprès du Grand Cyprès

Tilu a dit…

10fraction, merci,moi j'apprécie ton oeil expert...
Teb, Vieeeeeeeeeeeeeeennnnnnnnnns donc!

jeandler a dit…

Bel hommage à une chaise
toute en beauté
atmosphère, atmosphère ...
tout en bleu et gris tourtelle.

Gérard a dit…

Excellente ta compo, contre jour bien maitrisé où tout est net et débouché. Bravo.

henri a dit…

Zen. Bravo, les contrastes sont bien gérés ;-)

MAP a dit…

Il est normal qu'une chaise avec ses quatre pieds incite le poète à venir y "compter" ses vers ...

Bravo Tilu, un vrai plaisir de te lire et d'admirer tes photos.

Stephane a dit…

Une composition toute simple mais un rendu fort joli.
J'aime beaucoup le rendu des matières (parquet, tissus, fenêtre peinte, ...)

sandrine a dit…

Ainsi devant la porte, elle attend qu'on lui ouvre pour alors s'ébattre dans la campagne environnante : c'est bien le genre d'une chaise de poète, non ?

Tilu a dit…

Pierre,L'ambiance du lieu m'a bien aidée :-)
Gérard , merci pour le compliment :-)
Henri, Zen, exactement dans l'esprit où j'étais ..là.. :)
Map, J'apprécie vraiment que tu me laisses un petit mot à chaque fois.. c'est un plaisir aussi
Stéphane, ambiance nordique en pays froid dehors et chaud dedans :-)
Sandrine, exact où alors elle est comme moi, c'est une rêveuse qui peut rester des heures à contempler la nature par la fenêtre...

Fred Cokenpat a dit…

Très belle prise de vue. Ce lieu a l'air vraiment calme et serein...

lise a dit…

J'aime beaucoup la simplicité de cette photo. ça donne envie d'en connaître plus de cette maison...

dourvac'h a dit…

La poésie, le mot, le cadre, la limière dans le regard... Caspar David Friedrich... Johannes Vermeer...

Magie de ton oeuvre ! Bises...